Droits à la protection de la maternité et au congé parental

La protection de la maternité comprend:

la protection contre la suspension ou la perte de revenus pendant le congé de maternité et l’accès aux soins de santé maternelle. Le congé de maternité assorti de prestations en espèces pour remplacer totalement ou partiellement les gains des femmes pendant les dernières étapes de la grossesse et après l’accouchement est d’une importance cruciale pour le bien-être des femmes enceintes, des nouvelles mères et de leurs familles.

L’absence de sécurité du revenu au cours des dernières phases de la grossesse et après l’accouchement oblige de nombreuses femmes, en particulier celles de l’économie informelle, à retourner prématurément au travail, mettant ainsi en danger leur propre santé et celle de leurs enfants.

Un autre élément fondamental de la protection de la maternité est les soins de santé maternelle, à savoir l’accès effectif à des soins et services médicaux adéquats pendant la grossesse et l’accouchement, et au-delà, pour assurer la santé des mères et des enfants. Comme pour les soins de santé en général, le manque d’accès effectif à la couverture des soins de santé maternelle met non seulement la santé des femmes et des enfants en danger, mais expose également les familles à un risque considérablement accru de pauvreté.

La protection de la maternité comprend également la protection des droits des femmes au travail pendant la maternité et au-delà, par le biais de mesures qui protègent l’emploi, protègent les femmes contre la discrimination et les licenciements, et leur permettent de reprendre leur emploi après un congé de maternité dans des conditions qui tiennent compte de leur situation particulière. Il comprend également des éléments de sécurité et de santé au travail qui sont essentiels pour protéger la santé des femmes enceintes et allaitantes et de leurs bébés, ainsi que la capacité de reproduction des femmes.

Protection spéciale pour les femmes enceintes et les travailleuses qui ont récemment accouché ou qui allaitent pour éviter de nuire à leur santé ou à celle de leurs nourrissons, tout en veillant à ce qu’elles ne perdent pas leur emploi simplement en raison d’une grossesse ou d’un congé de maternité.

Notes et informations supplémentaires

Cette protection garantit non seulement l’égalité d’accès des femmes à l’emploi et empêche la discrimination dans l’emploi; c’est aussi une condition préalable à la réalisation d’une véritable égalité de chances et de traitement entre les femmes et les hommes au travail, et à permettre aux travailleurs d’élever leur famille dans des conditions de sécurité.

Cette forme de protection n’inclut pas toujours les parents non biologiques et ne tient pas toujours compte des développements récents de la médecine et de la société qui ont diversifié les façons de devenir parent.

Si vous avez aimé cet article, cliquez ici pour en voir d’autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*